Un dépaysement garanti en peu de temps et peu d’efforts…

Allez, ce matin c’est parti pour une petite balade tranquille avec les copains, on décide de monter au Lac d’Oô !  

Depuis Luchon, on emprunte le col de Peyresourde pendant quelques minutes, puis on bifurque en direction des granges d’Astau, où l’on se gare. Le soleil est au rendez-vous, la montée est à l’ombre, on sait d’avance qu’on va être bien…

Le pique-nique est dans le sac à dos, le thé dans le thermos, les baskets aux pieds, on est prêts pour un petit dénivelé de 365m.

Quand on est en « Oô »…

En arrivant au bord du lac, la cascade en face de nous, nous impressionne du haut de ses 300m. Le soleil fait scintiller le plan d’eau, les couleurs qui oscillent entre le bleu marine et le vert émeraude rendent ce lieu féerique.

On va se poser là au bord, manger, papoter, puis s’allonger dans l’herbe, mettre un peu de crème solaire et bronzer.

Certains de mes amis (les plus téméraires) réussissent à mettre leurs pieds dans l’eau. Vu leurs grimaces, je comprends qu’on est loin de la température d’un jaccuzi. Moi, comme je suis plutôt frileuse, je me contente de faire quelques photos !

Une fois bien relaxés et les sacs bien accrochés aux épaules, on redescendra en trottinant jusqu’au restaurant des granges d’Astau, où nous irons nous asseoir autour d’une table et nous rafraîchir.

Quand y en a plus, y en a encore !

La prochaine fois, on montera jusqu’au lac d’Espingo situé au-dessus, avec de grandes étendues herbeuses, le lieu est grandiose. Je m’y vois déjà faire une petite pause couchée dans l’herbe… Mais ça c’est dans mes rêves ! Il ne faudra pas traîner, car l’ascension n’est pas terminée, en effet nous avons décidé d’une journée plus sportive, nous monterons jusqu’au lac du Portillon.

Je crois que je ne vais pas le regretter !

Continuer le voyage