Autour de Luchon-Superbagnères

Depuis les 630 mètres d’altitude de la charmante bourgade, il suffit d’emprunter la télécabine, été comme hiver, pour rejoindre la station de montagne de Superbagnères située à 1 860 mètres. Véritable promontoire en surplomb de Luchon, la station de sports d’hiver existe depuis 1913, l’une des plus anciennes des Pyrénées. De 1 450 à 2 260 mètres d’altitude, elle accueille un domaine skiable exceptionnel, aussi bien les débutants que les sportifs confirmés pour pratiquer ski alpin, ski de fond, surf et nouvelles glisses.

L’établissement thermal abrite un « vaporarium », véritable grotte-sauna naturel à température constante de 45°C qui permet une relaxation après une journée de ski ou tout simplement un bon moment de détente. 

Au fond de la vallée du Larboust, après avoir traversé le village d’Oô, les granges d’Astau, à 1 139 mètres d’altitude, sont le point de départ de nombreuses randonnées aux niveaux variés. Parmi elles, le lac d’Oô est un haut lieu de balade pyrénéenne accessible par le GR10, après 1h15 de marche et 392 mètres de dénivelé. Le sentier se prolonge ensuite vers les lacs d’Espingo et du Saussat et, plus haut, celui du Portillon.

Puis, par la vallée de la Pique, au terme de nombreux lacets, les plus expérimentés atteindront le Port de Vénasque (Bénasque en espagnol), passage frontière avec l’Espagne. Un sentier historique lié aux transhumances humaines et animales permet de le rejoindre depuis l’Hospice de France ou l’Hospital de Bénasque.

La mise en valeur de ce sentier s’appuie sur le prêt gratuit d’un guide numérique abordant divers thèmes (culture, patrimoine, histoire, faune et flore) et par une borne d’information consultable à l’Office de tourisme. De là, on peut accéder au massif des Monts Maudits avec les pics de la Maladeta et de l’Aneto (plus haut sommet des Pyrénées à 3 404 m).

 

Autour d'Aspet

Ici, sur près de 150 kilomètres de sentiers balisés, le marcheur trouvera son bonheur et le vététiste appréciera les 500 kilomètres de circuits mis en place par l’espace VTT Pyrénées Comminges. Puis, plus haut, aux portes du Val d’Aran, la route du col de Menté guide jusqu’à la station du Mourtis (1 420-1 860 m).

Très appréciée pour ses pistes situées dans une magnifique forêt de sapins et ses 30 kilomètres d’itinéraires de ski de fond, Le Mourtis s’adresse à tous les publics, été comme hiver. Du randonneur au free rider, à ski, en snowboard, en raquettes ou en airboard, trois versants ensoleillés et dominés par le massif de la Maladeta permettent toutes les audaces !

Entre Vénasque en Aragon et Luchon en France, l’histoire s’est construite au gré des transhumances humaines et animales sur un même parcours. Sur ce sentier historique, se trouve l’Arboretum de Jouéou qui abrite une vaste collection d’arbres feuillus et résineux. 

Continuer le voyage