La culture identitaire du Sud-Ouest se caractérise par ses produits de qualité, une gastronomie riche en saveurs et traditions, à consommer sans modération et dans une atmosphère de fête.

Des trésors de spécialités

Ici, le canard est roi ! Foie gras et magret figurent en bonne place sur les cartes des restaurants et au programme de tout gastronome qui se respecte… Mais gardez de la place dans l’assiette, il faudra aussi faire honneur au cassoulet qui mijote dans les arrière-cours et contient plus de secrets de fabrication qu’un Airbus ! Et que dire de la saucisse de Toulouse qui entre dans la composition de nombreux autres plats typiques de la région ? Qu’elle est délicieuse sans doute…

Plus discrète, la violette de Toulouse occupe, elle aussi, une place de choix dans de multiples préparations, confiseries, glaces et liqueurs.

Et ailleurs en Haute-Garonne, on ne badine pas avec l’art culinaire qui passe par le Pétéram de Luchon (préparation à base de tripes de mouton, de fraise de veau et de pieds de mouton, à cuire pendant 3 heures) ou la pistache luchonnaise (sorte de cassoulet à base de mouton, de haricots tarbais, autres viandes et légumes). Les fromages, le tripou, l’omelette occitane, le panset, le tourin (soupe à l’ail), le millas (bouillie de céréales) épatent les papilles, tout comme le millasson de Montréjeau (flan cuit parfumé à la fleur d’oranger et au zeste de citron) qui régale les gourmands depuis plus d’un siècle.

Quant à l’ail violet du Pays de Cadours, rien à redire ! Ses stries violacées sur ses caïeux donnent à cette variété d’ail un aspect bien particulier. Très précoce, au goût prononcé, il doit sa spécificité à l’exposition idéale et au microclimat qui caractérisent son terroir. Inutile de préciser les vertus et bienfaits de ce condiment dangereux pour les amoureux mais tellement bénéfique pour la santé…

La passion du savoir-faire

Martres-Tolosane et Revel, toutes deux labellisées « Villes et métiers d’art » symbolisent bien la passion et le soin que portent les artisans à la pratique de l’art de la faïence et du meuble.

À Saint-Béat, dans les Pyrénées, ils façonnent le marbre qui assure la réputation de la cité posée en bord de Garonne depuis des lustres.

Mais ils ne sont pas les seuls !

Les vignerons du Frontonnais magnifient les arômes de leur cépage star, la Négrette.

Et les restaurateurs trouvent l’inspiration grâce à des produits de grande qualité tels que l’ail violet de Cadours (AOC), l’agneau des Pyrénées (IGP), le porc noir de Bigorre (AOC), le cassoulet et sa variante la Pistache luchonnaise, le tripou, le millas ou encore le fromage Napoléon.

Autant de manières et d’occasions de réjouir le palais mais aussi les yeux.

Ici, il fait bon vivre et ces femmes et hommes de talent cultivent leur savoir-faire avec passion…

Manger de l’ail. Ça rajeunit l’organisme et ça éloigne les importuns.

Alexandre Vialatte, 1901-1971

Mon idée du ciel : manger du foie gras au son des trompettes.

Sydney Smith, 1771-1845

Insolite

Chaque samedi matin, l’un des plus étonnants marchés de producteurs de la région anime la ville de Revel. Il se déroule sous la magnifique halte du XVIème siècle et accueille près de 300 étals. Il est classé parmi les « 100 plus beaux marchés de France ».

Deux fois l’an, le village de Montbrun-Bocage accueille la Foire de Printemps et la Foire d’Automne. Elles réunissent plus de 300 exposants sur les thèmes les plus divers : énergies renouvelables, musiques du monde, gastronomie locale et bio, variétés anciennes de pommes et fruitiers divers, expositions artistiques et ateliers créatifs.

Le village fortifié de Saint-Julia-de-Gras Capou, fête chaque année avant Noël,  le chapon avec  la Foire au "Gras Capou" ; une autre particularité le distingue avec la plus ancienne (datée de 1396) et la plus grosse des cloches du département.

Où trouver nos produits